LES «BARRIOS», FAISEURS DE ROI AU VENEZUELA